Obtenez un coupon de réduction en vous abonnant à la Newsletter

13 Juil

Le festival Mimos

Festival Mimos - Mime

Que vous soyez amateur de mime ou simplement curieux de découvrir cet art, le festival Mimos est fait pour vous ! Chaque année à Périgueux, Mimos permet de faire connaitre au grand public cette discipline finalement méconnue, au-delà des idées préconçues et des stéréotypes qui lui sont associés. Pour en savoir plus sur ce festival international fondé en 1983, et ne pas manquer ce rendez-vous lors de votre passage en Dordogne, nous vous disons tout dans cet article !

Que sont les arts du mime ?

Le mime, c’est d’abord l’acteur qui le joue : dans la plupart des cultures, l’on retrouve cette figure particulière du spectacle, qui transmet à son public des émotions variées sans prononcer un seul mot. L’acteur a donné son nom à ce genre spécifique de théâtre de geste. Par ses attitudes, expressions, ses “mimiques”, le mime interprète un récit et cherche à évoquer chez ceux qui le regardent un spectacle intérieur.

Parmi les arts du mime, l’on retrouve notamment :

  • la pantomime,
  • le théâtre gestuel,
  • le mime corporel,
  • le théâtre de marionnettes,
  • les arts du cirque,
  • le ballet-pantomime…

Si l’on se réfère aux origines étymologiques, le mime renvoie à l’absurde, au ridicule ; le terme dans la Grèce Antique évoque un acteur “de bas étage”. Il joue des farces de théâtre, il existe donc à l’origine du concept une corrélation avec la comédie. Originellement, le mime est la performance d’un acteur seul sur scène, de manière silencieuse, qui exprime sa narration avec des objets imaginaires, son corps et ses gestes, voire ses expressions faciales.

Le mime moderne

Cet art a été très influencé par le ballet et l’opéra ; le cinéma muet a également contribué à forger l’art du mime “blanc” (Ben Turpin, Buster Keaton et Charlie Chaplin) tel que nous le connaissons.

Quant au terme pantomime, il vient du grec et du latin, qui désignaient ainsi le comédien s’exprimant avec ses gestes, “celui qui mime tout”. Par définition, la pantomime utilise des objets imaginaires et réalise des actions basées sur la réalité. Le but n’est donc pas d’illustrer un thème mais de donner l’illusion de la réalité. L’acteur va tenter de faire ressentir à son public ce qu’il ressent.

Le mime et la pantomime font usage des mêmes ressorts théâtraux, la pantomime vise à faire ressentir les pensées et émotions de l’acteur, alors que le mime constitue la narration d’un récit, à la manière d’un opéra.

Le théâtre gestuel

Le théâtre gestuel, quant à lui, renvoie au théâtre qui transmet une histoire, une information, une narration, par les gestes, sans utiliser la parole ; pour autant, il n’utilise pas nécessairement les codes du mime traditionnel. L’on parle aussi du théâtre du peu : on y trouve peu de décors ou un décor minimaliste, avec des tenues qui mettre l’accent sur le mouvement et non sur l’acteur lui-même. Le genre ne communique donc que par des gestes et souvent, la représentation brise le “4ᵉ mur”, c’est à dire qu’il interagit avec le public ou du moins qu’il le fait rentrer dans la scénographie (en le désignant ou en le faisant monter sur scène par exemple). Le théâtre gestuel est ainsi une des évolutions modernes du mime et du clown.

Pour évoquer rapidement le ballet-pantomime, ou ballet d’action, il s’agit d’une chorégraphie narrative. La narration est transmise au public non par la parole, mais par le moyen de la danse et de la pantomime : ce type de ballet est relativement récent, puisqu’il n’apparait qu’au milieu du 18ème siècle, avant de connaitre un certain succès au 19ème siècle. Souvent associé au ballet romantique, le ballet pantomime le précède ; il s’en distingue par ce que le ballet romantique reprend les thèmes chers au genre du romantisme, avec des épisodes fantastiques, dansés en tutu blanc. L’on parle aussi pour désigner le ballet romantique de ballet blanc. Le point commun du muet s’y retrouve cependant. Au contraire de l’opéra, qui se chante, le ballet ne s’exprime qu’à travers le geste et le mouvement. Le lac des Cygnes, par exemple, est un ballet romantique.

S’agissant du théâtre de marionnettes, il n’est que rarement muet, au contraire des arts précédemment cités ; le plus célèbre en France est Guignol, marionnette à gaine animée par la main d’un acteur. Les marionnettes peuvent aussi être à fil ou à tiges ; l’on peut aussi citer les théâtres d’ombres et de papier. Dans tous les cas, ces spectacles restent toujours un moyen d’expression autour de la gestuelle. Loin d’être de simples objets de farce ou d’être uniquement destinées aux enfants, les marionnettes dépassent aujourd’hui le cadre d’un théâtre de rue : l’on retrouve ainsi dans des séries télévisées telles que Dark Crystal des marionnettes qui servent d’acteurs à de sombres thèmes fantastiques.

Distinguer les différents mimes

Les distinctions entre ces diverses catégories sont parfois floues : pour certains, par exemple, le mime corporel et la pantomime sont en totale opposition, avec pour la pantomime, une performance reposant sur l’usage exclusif des mains et du visage, tandis que l‘acteur de mime corporel, comme son nom l’indique, utilise l’intégralité de sa personne pour réaliser son art. Dans le mime corporel, l’accent est volontairement mis sur le corps et non sur le visage de l’acteur, qui va souvent jouer le visage caché ou de dos, pour prendre de la hauteur et détacher la performance de l’humain qui la réalise. Si la pantomime adopte souvent un aspect comique ou tragicomique, le mime corporel tend au dramatique et à l’allégorique. Pour d’autres, la pantomime et le mime corporel sont deux facettes d’une même pièce, indissociables et complémentaires.

Ce qui rapproche toutes ces disciplines, c’est l’influence qu’elles ont eu les unes sur les autres, indifféremment de l’époque et de leur pays d’origine. Le mime a intégré des éléments de la commedia dell’arte, du théâtre de clowns outre Manche, du burlesque, du théâtre gestuel japonais…

Le Mimos dans la Grèce Antique

Déjà au 5ème siècle avant JC, dans la Grèce Antique, les acteurs de mime existaient : leur visage maquillé souvent de noir, ils jouaient des rôles comiques mais, à la différence du mime tel que nous le connaissons maintenant, l’acteur combinait geste et parole. Ce mime parlant a finalement cohabité avec un mime muet à partir du 3ème siècle avant notre ère, après qu’un célèbre acteur grec ait demandé au public de réciter son texte pendant qu’il en faisait la gestuelle.

Durant des siècles, la discipline a évolué, disparu et réapparu, avant de faire une résurgence fulgurante aux 19ème et 20ème siècle. Les ballets pantomimes puis l’école du Vieux Colombier avec des figures telles qu‘Etienne Decroux et Jacques Lecoq ont contribué à faire connaitre et évoluer les arts du mime, en mettant l’accent sur l’abstraction. Il faut aussi citer Marcel Marceau, le mime le plus connu au monde. Si les arts du mime viennent du monde entier, la France est ainsi souvent considérée comme étant le berceau du théâtre gestuel, grâce à ses figures majeures de la discipline originaires de l’Hexagone.

A l’époque moderne, depuis la fin du 20ème siècle, les arts du mime se mélangent à des mouvements (au sens littéral comme au figuré) artistiques tels que la danse contemporaine, le hip-hop, l’acrobatie, la performance autour d’un objet… Loin d’être un ensemble de pratiques figées dans le temps, le mime a toujours été un art vivant et fluctuant, grandissant et s’enrichissant de diverses inspirations et expériences.

Les arts du mime constituent depuis 2017 un domaine appartenant au patrimoine culturel immatériel français. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les arts du mime et du geste (selon la dénomination adoptée officiellement par les professionnels du secteur) disposent de deux festivals qui leurs sont consacrés, l’un en Ardèche, appelé Mimages, et l‘autre à Périgueux, Mimos, qui rassemblent les curieux et les experts du monde entier chaque année autour de performances nombreuses et variées.

Mimos en quelques mots

Mimos est un festival qui représente toutes les formes de spectacle reposant sur la gestuelle. Bien que l’on parle peu de ce type d’art, il n‘en rassemble pas moins des millions d’aficionados à travers le monde : c’est pourquoi un couple de passionnés a désigné Périgueux en 1983 comme capitale internationale des arts du mime et du théâtre gestuel. A chaque été, pendant près d’une semaine, les performances s’enchainent et la ville devient dans ses moindres recoins la scène de théâtre d’artistes amateurs ou confirmés.

Et le festival de Mimos dans tout ça ?

Le nom du festival est un clin d’œil aux origines antiques de la discipline. Mélange de traditions et d’avant-garde, Mimos accueille des performances de différentes écoles du mouvement et du geste, aussi bien l’école française, que les écoles anglaise, japonaise, polonaise, russe, ou encore slovaque.

Les grands noms du mime et du théâtre gestuel ont soutenu Mimos depuis sa création et l’ont plébiscité ; c’est ainsi que Jacques Lecoq et Marcel Marceau ont fait partie du comité d’honneur de l’évènement, ainsi que Jean-Louis Barrault ou encore Kazuo Ono.

Que propose le festival de Mimos ?

Depuis sa création, le festival propose non seulement des représentations classiques, mais également des déambulations, des spectacles de rue et des scènes extérieures. La danse, l’acrobatie, les clowns ne sont pas en reste. Les échanges sont nombreux entre les professionnels faisant partie du comité du festival, les artistes et le public : des débats et des rencontres sont notamment organisés à chaque demi-journée.

Parmi les autres évènements que les spectacles qui ont lieu durant le festival Mimos, l’on retrouve :

  • des expositions, de tout type d’art (peinture, sculpture, photo…),
  • des rétrospectives sur des artistes, des mouvements ou sur les archives du festival,
  • des cinés-concerts,
  • des ateliers et stages pour tous les niveaux et âges…

L’on peut donc venir à Mimos que l’on soit jeune ou vieux, connaisseur ou profane, tous les publics sont les bienvenus et vous trouverez forcément une activité qui vous plaira pendant l’évènement.

Les spectacles d’ouverture et de clôture du festival Mimos sont gratuits. Il serait donc dommage de s‘en priver ! Le festival Mimos attire, grâce à sa diversité, de plus en plus les curieux aussi bien que les amateurs de théâtre gestuel, puisqu’en chiffres, Mimos, c’est chaque année près de 150 représentations, 80 000 visiteurs en moyenne sur l’ensemble de l’évènement, et plus de 20 compagnies venues du monde entier.

Un thème est souvent annoncé en filigrane de l’évènement, et sous-tend les différents spectacles qui ont lieu pendant tout le festival.

Le “off” du festival Mimos : le Mim’Off

Chaque année depuis 2003 se tient en marge de l’évènement un festival “off” : il permet de faire participer des compagnies sélectionnées par le comité de Mimos, qui ont ainsi l’opportunité de présenter leur spectacle au grand public et aux professionnels du secteur. Tous les types d’arts du mime et du spectacle peuvent y participer, qu’il s’agisse de clown, de mimes, d’acrobates, de marionnettes… Le festival ayant un caractère international, les compagnies du monde entier peuvent déposer leur candidature.

Et cerise sur le gâteau, à l’issue du festival, un prix est décerné aux trois compagnies qui se sont distinguées durant ces quatre jours de festivités, à la suite d’un vote du public qui se déroule tout au long du festival. C’est aussi l’occasion pour ces troupes de faire connaitre et de vivre leur passion à travers une centaine de représentations dans la ville de Périgueux. Les spectacles et performances du off sont gratuits mais le public a la possibilité de donner aux troupes une participation à sa convenance.

Notre conclusion sur le festival de Mimos

En bref, si vous voulez voir des spectacles étonnants ou tenter votre chance avec votre troupe, vous trouverez votre bonheur à Périgueux au cours du festival Mimos. Pendant quatre jours, vous n’aurez pas l‘occasion de vous ennuyer : au contraire, parmi toutes les représentations proposées, vous n’aurez que l’embarras du choix ! Nous espérons que cet article vous a plu et vous donnons rendez-vous du 6 au 10 juillet prochain, pour participer à cet évènement unique au monde !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.